Du soleil, le vent frais des plages… J’ai décidé d’investir les rues de Jacqueville pour un shooting photos avec mon ami, le photographe Marc Djah.

Le temps d’un après-midi, je suis devenue la star d’une rue, mettant en valeur mes quelques courbes africaines qui font ma fierté. Quoi ? Il faut bien se donner de la valeur de temps en temps, non ? 😜😜😊

Et donc, pour cette séance photo, j’ai adopté plusieurs looks. N’est-ce pas ce qui se fait avec les stars ? Lol. Le premier look m’a été inspiré par la célèbre actrice de Nollywood, Geneviève Nnaji. Je me suis lancé le défi de le reproduire avec un budget de moins de 20 000 francs CFA.

Les détails…

Le Blazer

J’arbore un blazer noir avec un col Mao. Un peu long sur mon T-shirt blanc. Je l’ai eu avec une jeune dame battante du nom de Marcelline. C’est elle ma styliste et spécialiste dans le domaine. Elle connait mes goûts et mes mensurations.

Prix : 4000 francs CFA.

Le T-Shirt

C’est un t-shirt à la portée de tous, que l’on peut trouver partout. Je l’ai acheté à un carrefour, non loin de mon domicile.

Prix 1000 francs CFA

Le jeans

Mon jeans style boy-friend, je l’ai acheté au célèbre marché de la Sicogi à Yopougon. Très tendance, le jeans boy-friend peut être adopté par tout le monde, du style le plus décontracté au style le plus sérieux.

Prix : 2500 francs CFA

Mes shoes

Des escarpins de la marque Atmosphère. Ces sont des chaussures qui ne me donnent pas de fil à retordre et sur lesquelles je peux tenir des heures.

Niceshoes, spécialiste dans le domaine, me les a fournies à 5000 francs CFA.

Budget total : 12 500 francs CFA

J’ai donc atteint mon objectif de ne pas dépasser les 20 000 francs CFA.

Alors, mesdames et mesdemoiselles, vous pouvez adopter un style sans trop vous ruiner. Pour ma part, je vous dis à la semaine prochaine pour un autre défi mode. N’oubliez pas de me laisser des commentaires sous le style. Des bisous ! 😘😘😘

Crédit photo : Marc Djah

Comments

comments

A propos de l'auteur

Bénédicte Kouakou ou encore « Ahou LAfricaine », est une jeune fille simple, extravertie qui ne sait pas garder sa langue dans sa poche et qui est avant tout diplômé et qui a obtenu une maîtrise en droit judiciaire à l’Université Catholique de L’Afrique de l’Ouest (UCAO). Ahou défend les droits des femmes, car il lui est difficile de cautionner l’injustice faite aux femmes. Pour elle, militer pour la cause des femmes est essentielle, car naître un 08 mars n’est pas anodin. C’est un signe. Ahou est également passionné de musique et de mode.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.