Très heureuse de vous retrouver, pour vous parler d’une créatrice et de sa marque. Pour la petite histoire, j’ai reçu cette pièce il y a pratiquement un an. Je sais, j’ai été un peu négligente, mais entre les photos perdus d’un précédent shoot et mes cours, ce n’était pas facile. Mais bon, je suis là et je vous en dis plus.

La créatrice

Sandra Djangoné est une Franco-Ivoirienne qui réside à Yamoussoukro, sa ville de naissance. Depuis 10 ans, elle travaille dans la haute couture et a même fait  un détour à la  maison Chanel . Elle a étudié la mode à la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, puis à MJM Graphic Design, l’école des métiers de l’Image & du Design.

Passionnée de voyages, sa marque « ESMËE » s’imprègne des cultures étrangères pour les influences ethniques. ESMËE, c’est le « fait main » nomade chic. L’univers de la marque s’adresse aux femmes à la recherche d’authenticité et qui ont le goût des voyages avec un esprit nomade.

Les pièces

Sandra souhaite par le biais de ses pièces, mettre en valeur la femme à la recherche de simplicité sans artifice, de poésie avec des matières nobles et d’une vie de bohème avec des pièces uniques.

Des pièces cousues sur mesure pour tout type de morphologie et qui épousent parfaitement toutes les rondeurs.

Comment porter ESMËE ?

Pour la pièce que j’ai reçue le Kimono.J’ai opté pour deux styles même si cela n’est pas exhaustif. Chacun peut adopter le style qui lui sied le mieux.

Premier style. J’ai opté pour un jean et un body, sur lequel j’ai rajouté mon kimono Esmëe. Assez simple, je l’ai agrémenté avec des escarpins afin de rendre ma sape plus glam.

Deuxième style. Je l’ai porté comme une robe. Eh oui, le kimono peut également se porter comme une robe. Du coup, j’ai deux styles en un. Génial, non ?

 

 

Et, vous le voyez, avec mes rondeurs, je n’ai pas eu du mal à le porter. Il épouse bien ma morphologie. Nous les femmes fortes, on ne doit plus se priver de quoi que ce soit sous prétexte de notre morphologie.

 

Je vous reviendrai très prochainement pour un autre style.

 

En attendant, je vous laisse en compagnie de deux blogueuses qui ont également adopté la marque.

Milka KOUAKOU , Blogueuse Ivoirienne qui est  Mimi Yakuza , à lire ici<< MIMI YAKUZA!

 

SCHEENA DONIA , la célèbre blogueuse en parle dans cet article. <<Soutenons les petites entreprises… 

Prenez soin de vous et n’hésitez pas à adopter ESMËE Paris pour encourager les créateurs locaux.

À très bientôt !

Crédit photo : Marc Dja

  Shoes : Niceshoes Frip’

Comments

comments

A propos de l'auteur

Bénédicte Kouakou ou encore « Ahou LAfricaine », est une jeune fille simple, extravertie qui ne sait pas garder sa langue dans sa poche et qui est avant tout diplômé et qui a obtenu une maîtrise en droit judiciaire à l’Université Catholique de L’Afrique de l’Ouest (UCAO). Ahou défend les droits des femmes, car il lui est difficile de cautionner l’injustice faite aux femmes. Pour elle, militer pour la cause des femmes est essentielle, car naître un 08 mars n’est pas anodin. C’est un signe. Ahou est également passionné de musique et de mode.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.