Actuellement, le sujet de conversation de tout le monde, ce sont les élections présidentielles. Tout ce que tu fais oh, c’est élection. Nous tous on a peur. On ne dure pas dehors.
On est stressé, on dirait femme enceinte qui ne sait pas quand l’enfant va arriver. On a fait des courses pour garder parce qu’on ne veut pas être surpris comme en 2010 où on a mangé attiéké et puis coco. Ce n’était pas affaire. Ce qui donne place à la peur et les vrais évènements sont mis aux oubliettes.
Comme moi, je suis affairé, il faut vraiment que j’en parle parce que c’est un évènement ou au moins je peux gagner en connaissance, renouveler mes relations. Agrandir mon cercle d’amis et surtout, apprendre des choses nouvelles. AFRICA WEB FESTIVAL.
Pour la première édition, J’ai vu et entendu de belles choses. J’ai fait de belles rencontres (y avait jolis garçons dans les parages). J’ai même rencontré des personnes que je n’étais pas censée voir un jour. J’ai élargi mon cercle de connaissance surtout professionnelle et j’ai appris.
Pour cette deuxième édition, Madame DIAWARA veut frapper encore plus fort et cette fois, nous aurons le privilège d’accueillir la secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean. Tcheh qui va rater çà ?
Y aura des panels, des conférences, des Hackathons sur le thème de cette année qui est : le transport, les villes et les énergies intelligentes au service du développement de l’Afrique. Ya trop de chose à dire et à faire pour que cet évènement soit gâché par vos colères d’élections là hein.
Donc pardonnez, cette année-là, allez –y voter dans le calme vous les votants là. Ne cassez pas, ne brûlez pas, ne tuez pas. Partez tranquillement dans vos centres de vote, accomplir votre devoir civique. Parce que moi S’trella, je ne sais pas ce que je gagne réellement dans tout ce tapage d’élection, si ce n’est renouveler ma garde-robe de serpillière.
Avec AFRICA WEB FESTIVAL, au moins je gagne en quelque chose même si ce n’est pas de l’argent. Parce que vous quand on fait quelque chose, c’est l’argent vous voyez. Donc finissez vite vos élections, AFRICA WEB FESTIVAL m’attend et j’ai hâte d’y être car ça promet.
Hastag #AWF2015

Quelques  images  de l’édition passée

Comments

comments

A propos de l'auteur

Bénédicte Kouakou ou encore « Ahou LAfricaine », est une jeune fille simple, extravertie qui ne sait pas garder sa langue dans sa poche et qui est avant tout diplômé et qui a obtenu une maîtrise en droit judiciaire à l’Université Catholique de L’Afrique de l’Ouest (UCAO). Ahou défend les droits des femmes, car il lui est difficile de cautionner l’injustice faite aux femmes. Pour elle, militer pour la cause des femmes est essentielle, car naître un 08 mars n’est pas anodin. C’est un signe. Ahou est également passionné de musique et de mode.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.